AURA, proximité, gestion, biodéchets, paillage, compostage, collectivités

Lettres d'info

La lettre d'information du Réseau est à destination des professionnels du compostage mais aussi des particuliers qui souhaitent s'enrichir de données et d'exemples concrets sur le compostage/paillage.
Pour recevoir la Lettre d'INFO, veuillez renseigner votre E-mail :
[pas d'utilisation abusive]
Le champ doit être renseigné et valide.
Cet e-mail est déjà enregistré.
Cliquez sur les encarts pour voir les versions déployées

Valorisation des biodéchets : une nouvelle obligation légale ; quelles solutions mettre en place ?
N°1 | Fév. 2018
RCC Région La Lettre d'INFO
du RCC Auvergne-Rhône-Alpes
Fév. 2018
Le Réseau compost citoyen AURA vous invite dans cette lettre d'information à une réflexion sur les différents modes de gestion des biodéchets et leur éventuelle complémentarité : gestion de proximité par des professionnels avec l'exemple du projet "Au compost !" à Chambéry ou du dispositif de l'Oisans ; gestion citoyenne (compostage par les habitants aidés par les collectivités ou parfois les bailleurs) avec les articles du compostage partagé en Auvergne et du lombricompostage à Lyon ou encore gestion en collecte sélective avec un lien vers le Réseau compost+ qui organise en mars ses "Journées Territoires & Biodéchets" (voir agenda).

Il n'y a pas d'antagonisme entre les différentes solutions exposées, et même parfois une certaine complémentarité : sur certains périmètres, la collecte sélective pourra convenir, alors que sur d'autres le compostage de proximité sera une solution bien moins coûteuse et sans coût de transport.

Notre Réseau soutient les actions de proximité avec un traitement in situ de la matière organique, mais propose dans cette lettre d'information différentes solutions pour que chaque collectivité trouve son modèle et qu'un maximum de biodéchets soient valorisés.

Entretien avec M. Laurent Battut, Président du VALTOM (Syndicat de valorisation et de traitement des déchets ménagers du Puy-de-Dôme et du nord de la Haute-Loire)

L.Battut

La loi sur la transition énergétique impose une valorisation de la matière organique pour 2025. Le nouveau "Paquet Economie Circulaire" européen avance même cette obligation à 2023.

RCC AURA : Quelles solutions le VALTOM a mis en place pour anticiper cette réglementation ?

Les volumes de production de déchets organiques sont tels que leur réduction et leur valorisation a toujours été un axe important de la politique du VALTOM bien avant l’évolution de la réglementation.
C’est pourquoi, depuis la création de notre structure en 1997, nous conduisons des actions annuelles de promotion du compostage individuel de jardin. Ce dispositif a permis la mise en place de 52 000 composteurs sur notre territoire pour détourner annuellement de la poubelle près de 8 700 tonnes de déchets.

Lire l'article

Complémentarité des modes de traitement des biodéchets, qu'en pensez-vous ?

C'est la question que nous avons posé à 40 adhérents du Réseau compost citoyen Auvergne-Rhône-Alpes en mars 2017 sous la forme d'un "Ice breaker" ("brise glace")

Question de méthode : Ice breaker ou « Brise glace », comment s'en servir ?
Sur un thème qui fait débat et pour créer une dynamique de groupe, un début d'engagement dans une réflexion, les « brises glace » sont efficaces courts et précis pour « mettre l'ambiance ».
Identifiez d'abord ce qui, d'après vous, fait débat sur le thème traité par votre réunion. Dès cette étape, élaborez les points de débats de manière collective. Le jour J, positionnez de chaque côté de la salle un panneau « tout à fait d'accord » et à l'autre bout, un panneau « pas du tout d'accord ». Une fois les affirmations énoncées, chacun se positionne dans la salle et peut donner son avis sur sollicitation de l'animateur. Comptez 15 minutes en tout pour ce temps d'animation.
Vous manquez d'inspiration ?

Des affirmations ont été énoncées lors de notre séminaire pour provoquer un débat d'idées que nous avons retracé pour vous :

Lire l'article

Dans l'Oisans, 180 sites de compostage partagé fonctionnent sans habitant référent

oisans1 Après la fermeture de l’usine d’incinération (15000 tonnes) en mai 2017, les déchets du territoire de l'Oisans sont acheminés à Grenoble, distante de 50 km. Cette situation a encouragé la communauté de communes de l'Oisans (10 000 habitants permanents, 100 000 en hiver) à développer le compostage de proximité de manière ambitieuse. 180 sites de compostage ont été installés depuis, dont 45 sur la seule commune de Bourg d'Oisans. La communauté de communes gère entièrement le déploiement du dispositif de compostage partagé : définition de l'emplacement, mise en place des bacs, apport de broyat, entretien, brassage, transfert et vidage des bacs vers la plate-forme de déchets verts où se fait la maturation. La plupart du temps, les sites ne sont équipés que de deux bacs. Le compost mûr est ensuite mis à disposition des usagers. Les bacs sont exclusivement en bois pour l’esthétisme et la rigidité, et ont une contenance entre 400 et 800 litres. La fourniture des bioseaux se fait lors des animations en déchetterie ou en mairie.

Lire l'article

« Au Compost ! », un projet expérimental de compostage partagé par Grand Chambéry

aucompost1 L'opération « Au compost ! » est une expérimentation de déploiement à grande échelle de sites de compostage partagé sur le domaine public, mise en place depuis mars 2017 sur la commune de la Motte Servolex (73). 15 sites de compostage ont été installés par Grand Chambéry sur l'agglomération, en partenariat avec la commune concernée. Cette expérimentation est née d'un constat : devant la participation croissante des habitants au compostage, les sites de quartier de l'agglomération chambérienne sont désormais souvent équipés de composteurs de grande capacité (1000 à 1500 litres), rendant les opérations techniques (brassage à la fourche, transferts de bacs, etc.) plus contraignantes pour des habitants bénévoles car consommatrices de temps et d’énergie. Ainsi, Grand Chambéry a envisagé avec Compost’Action et Trialp une solution alternative et innovante. Le projet « Au Compost ! » propose ainsi l’externalisation des opérations techniques sur les sites de compostage par une personne en contrat d’insertion de la société Trialp. Avec un maillage serré, les positionnements des sites ont été étudiés pour faciliter le geste de compostage pour les habitants. Le projet « Au Compost » s’appuie toujours sur les habitants qui assurent un rôle d’« ambassadeurs du compostage » dans le quartier : ils sensibilisent leurs voisins, donnent les consignes de tri et communiquent sur la pratique du compostage. C'est Compost'action qui s'est occupé la première année de leur formation et de l'accompagnement à ces animations, avant que la collectivité ne reprenne cet accompagnement.
La commune de la Motte Servolex a quant à elle eu un rôle clé sur l'emplacement des sites, la communication via des relais de terrain, la connaissance des syndics et de certains habitants moteurs, ainsi que sur la mise à disposition du broyat pour alimenter les sites. Cette commune, inscrite dans l'agenda 21, a très bien accueilli ce projet et contribue à son bon fonctionnement.

Lire l'article

Développement du compostage partagé dans le Puy-de-Dôme

valtom1Dans le cadre de son programme ORGANICITE®, le VALTOM initie et accompagne des projets de compostage de quartier depuis 2016.

Le programme ORGANICITE® a pour objectif de proposer et de mettre en place des solutions concrètes visant à réduire les quantités de déchets organiques produites sur un territoire (communes ou communauté de communes) et à en optimiser la gestion.
Ce programme s’articule autour de 3 axes :
- OUI au compostage
- NON au gaspillage alimentaire
- OUI au jardinage au naturel

Lire l'article

Le lombricompostage : une solution qui marche aussi en collectif urbain

Technique à l’origine agricole et donc réalisable en plein champ et sur de gros volumes, le lombricompostage est essentiellement connu du grand public pour sa version mini et intérieure (les petits lombricomposteurs en plastique). Depuis plus de 5 ans, l’association Eisenia s’emploie à démontrer que cette technique est aussi totalement adaptée sur des modèles collectifs urbains, extérieurs ou intérieurs. Le lombricompostage permet d’optimiser des installations que nous pouvons placer très proches d’habitations, nécessitant peu d’entretien, un lombricompost de qualité et offrant entre autres l’avantage de pouvoir utiliser du carton, très facilement trouvable en ville, comme apport carboné principal.

Lire l'article

Nous avons testé...

test« Le seau à Bokashi »

Jean-Jacques Fasquel, Maître composteur, a testé le seau à Bokashi, et nous livre ses impressions.

Si vous avez une opinion différente de la sienne, n'hésitez pas à nous en faire part, nous pourrons alimenter l'article sur notre site internet.

Lire l'article

L'agenda du Maître composteur

A faire en Février : Suivi des programmes, renforcer les liens avec les partenaires

Lire l'article

Visitez notre nouveau site internet : https://aura.reseaucompost.fr/
Contact : contact@aura.reseaucompost.fr

Nos partenaires :
ademe région aura


Adhérer au réseau : https://aura.reseaucompost.fr/adherer